Confort thermique

Pour être en état de confort thermique, une personne doit porter une quantité raisonnable de vêtements sans avoir ni trop chaud ni trop froid. Le confort thermique est important tant pour le bien-être de la personne que pour assurer sa productivité. Il peut être atteint seulement lorsque la température, l’humidité et le mouvement de l’air se situent à l’intérieur des limites de ce qu’on appelle la « zone de confort ».

Là où le mouvement de l’air est à peu près absent et l’humidité relative maintenue autour de 50 %, la température ambiante devient le facteur de confort thermique le plus critique. Malheureusement, les préférences de température varient beaucoup d’un individu à l’autre; aucune ne peut tous les satisfaire. Malgré tout, il est juste d’affirmer qu’un bureau où il fait trop chaud rend ses occupants fatigués. D’un autre côté, un bureau où il fait trop froid détourne l’attention de ces derniers en les rendant agités et facilement distraits.

Il est important, dans les bureaux, de maintenir des conditions de température stables. Un écart par rapport à la zone de confort, si petit soit-il, peut être une source de stress et affecter le rendement et à la sécurité. Les travailleurs stressés sont moins tolérants face à des conditions inconfortables.

 

Voir notre article sur le confort des employés